Edwy Plenel sur l'hyper-présidence Sarkozy et Mai 68

GivenToFly0
7
5 467 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Edwy Plenel s'exprime sur l'arrivée de Sarkozy au pouvoir et sur l'idée selon laquelle il faudrait "liquider l'héritage de Mai 68". De quoi parle t-on? Quels sont les enjeux? Voilà une parole qui fait du bien à entendre...

Edwy Plenel est ancien directeur de la rédaction du Monde. Il a dénoncé la personnalisation du pouvoir sous la Vè République, notamment sous Mitterrand. Auteur notamment de "Procès" et de "La Part d'Ombre" et, récemment, de "Chroniques marranes".

Extraits choisis de ses interventions lors de l'émission "Ce soir ou jamais", diffusée sur France 3 le mercredi 16 mai 2007 - Autres invités : Alain de Benoist, Daniel Linderberg, Thierry Wolton, Philippe Corcuff, Charles Ficat et Jean Monod.

22 commentaires

Bonjour,
Qu'un ancien Trotskyste essaye de défendre Mai 1968 ne m'étonne pas mais l'état de délabrement
moral de notre société en est une des conséquences et nous les Français baillonnés par tous ces intellectuels qui s'expriment sur tous les médias et qui racontent des choses trop compliqués mais si belles et évidentes. Paroles ... Paroles ... Paroles. J'en ai rien à faire du yacht ou des autres soit disant frasques de notre président car ses prédécesseurs ont fait pire mais en cachette et les journalistes ont longtemps couvert ces secrets et maintenant que la gauche dont les journalistes font tous partis a en face un vrai président de droite qui assume sans honte son appartenance, ils ne savent critiquer non pas son programme mais la personne. Quel spectacle sommes nous obligés de supporter nous les ruraux,les ignorants et les cons à la télévision.Nous soutiendrons contre cette caste l'action de notre président.
Cordiales salutations
Par Alain Hilbold il y a 5 ans
La "promesse" de 1968 ou les lubies d'un gauchiste désabusé!
C'est ce mai 1968 - qu'il défend envers et contre tout - qui est à l'origine de l'actuelle politique spectacle et qui a concouru à la destruction du vertical (patriarcat et autorité de l'Etat) et de l'école républicaine (on offre le bac aux lycéens et on néglige l'exigence de savoir au profit d'un "vivre ensemble"). Je regrette mais on blâme le discours de Finkielkraut, parfois précieux, parfois hautain mais ses observations sur mai 1968 sont nettement plus probantes.
Enfin, pour ce qui est de la critique relative à la politique sarkozienne - à laquelle je m'associe -, il ne m'est donné à entendre rien de nouveau.
Par Lothaire_net il y a 5 ans
ce que dit Edwy Plenel ca change du discour ambiant anti-68 de certains journaliste... c'est l'un des meilleurs essayistes !
Par Christian Viallet il y a 5 ans
vous avez remarque que tout le monde se tait et l'ecoute.

franchement le developpement des idees est imparable, bravo a M. Edwy Plenel
Par fengwei il y a 5 ans
merci infiniment! plenel est toujours si eloquent et remarquable.
Par fujiki937 il y a 5 ans
Voir plus de commentaires