Advertising Console

    Gaza : la trêve n'aura pas tenu 10 jours

    euronews (en français)

    par euronews (en français)

    3,4K
    138 vues
    “Le cessez-le-feu à Gaza est mort”. Déclaration ce mardi soir du négociateur en chef palestinien, Azzam al-Ahmed. La trêve, observée depuis le 11 août, s’est achevée à minuit heure locale, sans être prolongée. Et de toute les manières, les hostilités entre Israéliens et Palestiniens avaient repris plus tôt dans la journée.

    D’un côté, il y a les tirs de roquettes depuis la bande de Gaza. De l’autre, des frappes israéliennes contre l’enclave palestinienne.

    D’après les services de secours à Gaza, au moins deux Palestiniens ont été tués. Les bombardements israéliens auraient également fait une vingtaine de blessés.

    Par milliers, les habitants de Gaza ont recommencé à fuir les secteurs les plus exposés aux frappes de Tsahal. Ils se sont dirigés vers les écoles gérées par l’ONU pour y trouver refuge.

    Israël tient le Hamas pour responsable de la reprise des combats. En face Ezzat el-Rishq, un des dirigeants en exil du mouvement islamiste palestinien Hamas, a affirmé que c’est Israël qui “(avait) commencé”.

    La branche armée du Hamas a revendiqué dans la soirée des tirs de roquettes sur Jérusalem et Tel-Aviv. Des tirs qui n’auraient pas fait de victimes. Le groupe palestinien menace de viser l’aéroport Ben Gourion, près de Tel-Aviv

    Les discussions au Caire pour tenter de conclure une trêve durable ont été arrêtées. La délégation israélienne a quitté la capitale égyptienne.

    Les violences dans la bande de Gaza ont fait, en un mois et demi, plus de 2000 morts côté palestinien et 67 côté israélien.