Ebola : l'inquiétude grandit après l'attaque d'un centre au Liberia

euronews (en français)
2,2K
123 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les recherches se poursuivent au Liberia pour tenter de retrouver des malades d’Ebola qui ont fui un centre d’isolement dans une banlieue de la capitale Monrovia. Leur camp a été attaqué par des hommes armés dans la nuit de samedi à dimanche. Depuis, 17 patients sont dans la nature.
Les autorités ont averti que ceux qui avaient pillé le centre avaient pris des matelas et des draps souillés. Une possible mise en quarantaine du quartier a même été évoquée. Le Liberia est le pays le plus sévèrement touché par l‘épidémie devant la Sierra Leone et la Guinée.

Pendant ce temps, les chercheurs travaillent sur des traitements. Mais ils n’en sont qu‘à un stade expérimental. c’est le cas du ZMapp qui a malgré tout été administré à des médecins au Libéria ainsi qu‘à des travailleurs humanitaires. Charles Arntzen, professeur à l’Université de l’Etat d’Arizona :
“le ZMapp est un médicament très simple. Il s’agit de trois anticorps produits par un plant de tabac, on écrase ces plants, on purifie les anticorps pour qu’ils ressemblent à ceux qui proviendraient de sérum humain”.

Petite lueur d’espoir, parmi les trois travailleurs humanitaires qui ont reçu ce traitement, la santé de deux d’entre eux s’est légèrement améliorée.

0 commentaire