La Turquie juge inacceptable les écoutes de Berlin

euronews (en français)
1,7K
20 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L’Allemagne obligée de donner des explications sur ses propres écoutes. C’est la conséquence des révélations du Der Spiegel. L’hebdomadaire allemand affirme que Berlin surveille la Turquie depuis des années. Ankara serait même un objectif prioritaire de l’espionnage allemand. Embarras à la chancellerie. Colère et incompréhension en Turquie. “Si ces allégations sont avérées, elles seraient inacceptables, inexcusables et exigeraient une explication” souligne le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu.

La diplomatie allemande tente de désamorcer l’affaire. Même Angela Merkel a dû intervenir. Un coup de froid dans les relations entre les deux alliés. “C’est vrai que je n’ai pas à connaître les détails du travail des services secrets allemands explique la chancelière. Ce qui est nécessaire sera discuté au sein du comité de surveillance parlementaire et là, dans la mesure où cela est nécessaire,des informations complémentaires seront données.”

Ankara dénonce un acte d’espionnage entre pays alliés. C’est exactement les termes qu’avaient employés Angela Merkel il y a un an. Fin octobre 2013, Der Spiegel révélait que l’Agence de sécurité américaine, la NSA, avait espionné les appels de la chancelière durant plusieurs années. Des révélations qui avaient profondément choqué le pays.

0 commentaire