Pakistan : les opposants au Premier ministre moins nombreux qu'annoncé

euronews (en français)
1,8K
51 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les opposants au Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif ne désarment pas. Plusieurs dizaines de milliers d’entre eux se sont retrouvés samedi dans la capitale, Islamabad. L’aboutissement d’une procession motorisée partie jeudi de Lahore, pour réclamer la démission du chef du gouvernement et aussi de son frère, Shahbaz Sharif, qui est à la tête du Pendjab, la province la plus peuplée et la plus riche du pays.

Le chef religieux Tahir ul-Qadri est l’un des deux hommes à l’initiative de cette opération. Il accuse les frères Sharif d’avoir remporté les élections législatives de mai 2013 grâce à des fraudes électorales. L’autre organisateur est l’ancien champion de cricket Imran Khan, une gloire dans son pays, qui s’est reconverti en politique. Il dénonce aussi un régime corrompu.

Mais le “tsunami” dans la capitale promis par ces deux opposants n’a pas eu lieu. Ils avaient annoncé un million de manifestants. Les autorités en ont dénombré 60 000. Le gouvernement avait mobilisé quelque 20 000 policiers et militaires pour les encadrer…

0 commentaire