Premier scrutin présidentiel au suffrage universel direct en Turquie

euronews (en français)
1,9K
235 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Pour la première fois, les Turcs élisent au suffrage universel direct leur président. La campagne aura été marquée par l’emprise du régime islamo-conservateur dans les principaux médias.

L’Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe a d’ailleurs dénoncé l’absence de “séparation claire entre les activités gouvernementales et électorales” dans le camp du pouvoir. Une critique adressée au Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, ultra-favori de ce scrutin. Cela fait déjà onze ans qu’il dirige le pays.

Face au rouleau-compresseur Erdogan, certain de l’emporter dès le premier tour, il y a Ekmeleddin Ihsanoglu, un professeur d’histoire de 70 ans, ancien secrétaire général de l’Organisation pour la coopération islamique. Il met en garde contre l’“accumulation de tous les pouvoirs dans une seule main” en cas de victoire d’Erdogan.

Enfin, l’outsider de ce scrutin est Selahattin Demirtas, un avocat de 41 ans, issu de la minorité kurde. Ancien président de l’association turque des Droits de l’Homme, il a été condamné en 2010 à dix mois de prison pour ses liens présumés avec le Parti des travailleurs du Kurdistan. Il promet de défendre toutes les ethnies du pays.

0 commentaire