Pour le premier vote du "peuple" turc, Erdogan est favori

23 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
A quelques heures de l’ouverture des bureaux de vote en Turquie, le grand favori de la présidentielle reste Recep Tayyip Erdogan. Premier ministre depuis 2003, l’islamo-conservateur espère l’emporter dès le premier tour malgré les critiques dont son gouvernement a fait les frais, ou les affaires de corruption.

Son principal opposant, Ekmeleddin Ihsanoglu, un professeur d’histoire réputé de 70 ans, veut au contraire d’Erdogan défendre la laïcité, principe cher à Atatürk, le fondateur de la République turque.

Le troisième candidat de ce scrutin c’est le candidat des Kurdes, Selahattin Demirtas. Cet avocat de 41 ans, qui joue la carte de la modernité, met l’accent sur l’aspect multiculturel de la Turquie, défend les droits des femmes ou, plus inédit, des homosexuels.

“Je suis un Kurde de Diyarbakir, dit Salih Corak. J’espère que l‘élection présidentielle va apporter la paix dans notre ville et notre pays. J’espère que le nouveau président stoppera le bain de sang”, dit-il en référence aux rebelles du PKK.

Pour la première fois 53 millions de Turcs vont voter au suffrage universel direct.

“Je crois, dit Zeynep Ozgun, que le président qui va être élu ne devra pas faire de différence sur la race, la religion, la langue ou l’ethnie des gens. Il devra considérer tous les partis politiques de la même façon”.

0 commentaire