Cisjordanie : conséquences psychologiques d'une violence physique

Découvrir le nouveau player
78 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Depuis l'enlèvement de trois jeunes colons israéliens en juin, l'armée a lancé des centaines d'incursions.
Les violences envers les manifestants ont fait de nombreux morts et blessés.
Dans les rues de la vieille ville d'Hebron, les volets sont fermés. Derrière, des familles soumises à la violence, aux arrestations, aux destructions commises par l'armée israélienne. Pendant que l'offensive militaire se poursuivait à Gaza, la Cisjordanie est devenue le théâtre d'affrontements très violents. Comme de nombreux Palestiniens, Zeinab a assisté, impuissante, à la destruction de sa maison.

Depuis le 18 juin, MSF, qui gère un programme de soins psychiatriques à Hebron a pris des mesures d'urgence, pour rencontrer autant de victimes que possibles. Les patients : des enfants en état de choc, des personnes souffrant de stress post-traumatique... En un mois, l’équipe a donné plus d'un millier de consultations.

0 commentaire