Ethiopie : prendre le choléra de court

Découvrir le nouveau player
218 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Fuyant le conflit sud-soudanais, plus de 140 000 personnes sont arrivées dans la région de Gambella.
Manque d'hygiène, pluies : autant de facteurs de propagation des maladies infectieuses dans les camps.
Chassés par le conflit ou la famine, des sud-soudanais arrivent quotidiennement dans les camps de réfugiés en Ethiopie. Certains, peut être, portent le bacille du choléra : une épidémie sévit en effet au Soudan du Sud depuis plusieurs mois. Alors que la pluie inonde régulièrement les camps, et que les installations sanitaires sont largement insuffisantes, les médecins redoutent l'apparition du moindre cas.
MSF a donc lancé une campagne de vaccination préventive, c'est à dire avant l'apparition des premiers cas, dans les camps et les villages alentours.
Au total, 117 000 personnes âgées de plus d'un an ont reçu une dose du vaccin.
Mais il n'y a pas que le choléra... Comme dans tout camp de réfugiés, les risques d'épidémies sont élevés à Gambella. MSF souhaite donc généraliser les vaccinations préventives contre les maladies meurtrières dans les contextes de déplacement de population. Dans les semaines à venir, les équipes prévoient d'organiser en Ethiopie d'autres campagnes de vaccination, contre le pneumocoque notamment.

0 commentaire