Kiev prépare son offensive finale sur Donetsk

Découvrir le nouveau player
184 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Une actualité chargée en Ukraine ce jeudi. A commencer par l‘étau des forces gouvernementales qui se resserre sur la ville de Donetsk, fief des séparatistes dans l’est du pays. Pour la première fois le centre ville s’est trouvé sous le feu des bombardements.

Ajoutant à la confusion Alexandre Borodaï, citoyen russe et “Premier ministre” de la République proclamée par les séparatistes de l’est de l’Ukraine, a annoncé sa démission et l’a expliquée : “Comme vous devez le savoir je viens de Moscou et je pense que les gens de la république de Donetsk dans le Donbass doivent être conduits par quelqu’un qui dans son sang et dans sa chair est natif du Donbass.”

Alors que jusqu‘à présent, les combats se concentraient dans les quartiers de la périphérie, ils se déplacent donc vers le centre de Donetsk qui s’attend désormais à connaître l’assaut final des troupes ukrainiennes comme l’a confirmé le porte-parole du Conseil de défense et de sécurité nationale ukrainien : “Nous sommes en train de mener à bien des opérations préalables à la libération de nos villes de Donetsk et de Lugansk”.

A Kiev, le secrétaire général de l’Otan Anders Fogh Rasmussen, a rencontré le président Petro Porochenko.L’Otan, dont l’Ukraine n’est pas membre, estime que le nombre des soldats russes à la frontière ukrainienne s‘élève à 20.000 actuellement.

“Cette visite, constate Volodymyr Fesenko, analyste politique, intervient alors qu’on parle de la possibilité d’une invasion russe en Ukraine et d’une soi disant “opération de maintien de la paix” dans le Donbass. La visite de Rasmussen est un message politique clair ‘vous ne devez pas faire ça’.”

Les civils payent un prix de plus en plus fort pour les combats qui ont fait, selon l’ONU, plus de 1.100 morts en près de quatre mois et contraint près de 300.000 personnes à fuir la région, la plupart en Russie.

0 commentaire