Lawrence d'Arabie - L'attaque du train turc

Jean

par Jean

357
4 253 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Film anglais de David Lean (1962) VF. Titre original : « Lawrence of Arabia ». Scénario : Robert Bolt, d’après le roman de Thomas Edward Lawrence « Les Sept Piliers de la Sagesse ». Musique: Maurice Jarre.

Superproduction tournée dans les décors grandioses du sud marocain et qui a obtenu sept oscars à Hollywood, un record.

La vie romancée de T. E. Lawrence, officier anglais idéaliste qui rêvait d’unifier les tribus bédouines en une nation arabe, au début du XXème siècle, en les affranchissant de la domination turque. Son action exceptionnelle de chef de guerre servait les intérêts anglais au Moyen-Orient, lesquels ne coïncidaient cependant pas avec ceux d’une union des habitants de la péninsule arabique. Si Lawrence profita des offensives antiturques de la Première Guerre mondiale, sa cause se dilua dans les accords de l’après-guerre, qui partageaient le Moyen-Orient en deux zones d’influence, l’une française, l’autre britannique. Lawrence, désabusé, rentra en Angleterre et se tua dans un accident de moto, le 19 mai 1935.

Les Anglais raffolent de la légende de leurs grands condottiere moyen-orientaux, Lawrence, Gordon, Kitchener, Glubb Pacha… Peter O’Toole présente un personnage tourmenté, névrotique, et au charisme sans doute exagéré. Le vrai Lawrence, petit et plutôt laid, aurait apprécié cette interprétation, qui avantage quelque peu le personnage.

La guérilla s’organise contre les voies de communication turques, avec les troupes d’Aouda (Anthony Quinn) et de Chérif Ali (Omar Sharif), sous l’œil du journaliste américain Jackson Bentley (Arthur Kennedy). Le prince Fayçal (Alec Guiness) est à l’origine de la dynastie séoudienne.

[JE ME SUIS RESOLU A SUPPRIMER LES COMMENTAIRES POUR LES QUATRE VIDEOS «LAWRENCE D’ARABIE». IL S’AGISSAIT DE METTRE EN LIGNE DES SEQUENCES D’UN GRAND FILM, A L’INTERET HISTORIQUE CERTAIN, ET NON DE SUSCITER LES COMMENTAIRES HAINEUX DE FANATIQUES MOYENAGEUX.]

Les commentaires ont été désactivés pour cette vidéo.