Israël justifie son intervention et regrette les victimes civiles

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,3K
154 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Au deuxième jour du cessez-le-feu dans la bande de Gaza, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a justifié le mois de guerre sur l’enclave palestinienne.

Il a rejeté la responsabilité de la destruction et des morts dans le territoire palestinien dévasté sur le Hamas lui-même.

Benjamin Netanyahu : “Le but de cette opération était de protéger notre peuple de la menace de terreur des tunnels construits pour envoyer des escadrons de la mort en Israël, pour commettre des atrocités terroristes contre des civils israéliens, pour les kidnapper et pour les tuer. Israël regrette profondément les victimes civiles, chaque victime civile.”

Le cessez-le-feu observé depuis mardi doit se poursuivre jusqu‘à vendredi.

Sous couvert de l’anonymat, un haut responsable a indiqué qu’Israël acceptait que ce cessez-le-feu soit prolongé sans condition et sans limite au delà de son expiration prévue.

Israël et le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, observent depuis mardi 8H00 dans le territoire dévasté un cessez-le-feu censé durer 72 heures, le temps que leurs délégations envoyées au Caire essaient de s’entendre par l’entremise de l’Egypte sur une trêve plus durable.

0 commentaire