Après le cessez-le-feu, Gaza tente de reprendre son souffle

euronews (en français)
2,2K
97 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Conséquence du cessez-le-feu, des milliers de réfugiés palestiniens rentrent chez eux, dont les habitants de Beit Hanoun, au nord de la bande de Gaza. À leur arrivée, ils découvrent un paysage d’après-guerre. Les raids israéliens ont détruit de nombreuses maisons, immeubles ou installations électriques.

‘‘Pourquoi ont-ils fait cela à nos maisons ? Que fait le reste du monde’‘, interroge cette femme. ‘‘Mais nous n’avons besoin de personne. Nous, les Palestiniens, sommes libres et notre sang permettra à notre nation d‘être libre.’‘

À Gaza, les bruits des avions, des bombes et des roquettes ont cessé, mais pas encore les cortèges funéraires. Des Palestiniens enterraient ce mardi deux enfants, tués la veille dans un raid israélien sur le camp de réfugiés de Shati.

Dans le port de Gaza, l’activité reprend difficilement son cours. Il y a encore du poisson, mais beaucoup de bateaux de pêche ont été détruits par les bombardements. ‘‘Est-ce que les pêcheurs sont des combattants’‘, demande l’un d’eux. ‘‘Pourquoi les Israéliens déversent-ils leur colère sur des civils et des pêcheurs quand ils n’arrivent pas à trouver des membres du Hamas ?’‘

Les autorités palestiniennes estiment aujourd’hui à plus de quatre milliards d’euros les dégâts causés par l’offensive israélienne sur l’ensemble de la bande de Gaza.

0 commentaire