Advertising Console

    Ma liberté de penser (Florent Pagny Cover)

    Reposter
    bob231046

    par bob231046

    69
    396 vues
    Song released in 2003 in the Florent Pagny's album "Ailleurs land". Music from Pascal Obispo, and lyrics from Lionel Florence.

    Chanson sortie en 2003 dans l'album "Ailleurs land" de Florent Pagny. Musique de Pascal Obispo, et paroles de Lionel Florence.

    MA LIBERTE DE PENSER (Lyrics)

    Intro : Em
    Quitte à tout prendre, prenez mes gosses et la télé
    Ma brosse à dents, mon révolver, la voiture, ça c’est déjà fait
    Avec les interdits bancaires
    Prenez ma femme, le canapé,
    Le micro-onde, le Frigidaire,
    Et même jusqu’à ma vie privée
    De toute façon à découvert
    J’peux bien vendre mon âme au diable
    Avec lui on peut s’arranger
    Puisqu’ici tout est négociable
    Mais vous n’aurez pas, ma liberté de penser !

    Prenez mon lit, les disques d’or, ma bonne humeur,
    Les p’tites cuillères, tout c’qu’à vos yeux a de la valeur
    Et dont je n’ai plus rien à faire
    Quitte à tout prendre, n’oubliez pas
    Le shit planqué sous l’étagère
    Tout c’qui est beau et compte pour moi
    J’préfère que ça parte à l’Abbé Pierre
    J’peux donner mon corps à la science
    S’il y a quelqu’ chose à prélever
    Et que ça vous donne bonne conscience,
    Mais vous n’aurez pas, ma liberté de penser !

    Ma liberté de penser…

    Intermède : Em Am Em

    J’peux vider mes poches sur la table
    Ça fait longtemps qu’elles sont trouées
    Baisser mon froc, j’en suis capable
    Mais vous n’aurez pas, ma liberté de penser !

    Quitte à tout prendre et tout solder,
    Pour que vos p’tites affaires s’arrangent,
    J’prends juste mon pyjama rayé
    Et j’vous fais cadeau des oranges
    Vous pouvez bien même tout garder
    J’emporterai rien en enfer
    Quitte à tout prendre, j’préfère y aller
    Si l’paradis vous est offert
    J’ peux bien vendre mon âme au diable
    Avec lui, on peut s’arranger
    Puisque ici tout est négociable
    Mais vous n’aurez pas,
    Non vous n’aurez pas,
    Ma liberté de penser !

    Ma liberté de penser !