L'Argentine ne peut éviter le défaut de paiement

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,3K
55 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Après l‘échec des négociations avec les fonds qu’il qualifie de “vautours”, le ministre argentin de l‘Économie, Alex Kicillof a ne décolère pas. En cause, selon lui, le juge américain qui a condamné Buenos Aires à verser 539 millions de dollars à certains de ses créanciers les plus gourmands.

“Comment quelqu’un peut dire qu’il y a cessation de paiements à cause d’un juge ? Cette responsabilité est du seul fait d’un juge, le juge Griesa. Le défaut n’est pas occasionné par les contrats, mais engendré par cette situation. Ce juge a pris le parti des créanciers et des banques de crédit dans une affaire qui ne concerne que nous et les requérants.

“Les fonds vautours veulent que l’Argentine paie plus que la somme que les créanciers ont engrangée entre 2005 et 2010, et ils veulent qu’elle le fasse dès maintenant.”

Le médiateur Daniel Pollack a échoué à permettre la conclusion d’un accord avec 7 % des créanciers de l’Argentine. Ces derniers exigent le remboursement total de leurs bons, alors que 93 % des autres créanciers avaient accepté de réduire le montant de la dette de 70 %.

0 commentaire