IPOL#13

iPol

par iPol

526
14 616 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
TRACKBACKS - TOUTE L'ACTUALITE DE LA SEMAINE
le doyen: quand Bernard Kouchner trouvait Sarkozy "très dangereux".
La parité: quand l'UMP sacrifie ses candidates dans les circonscriptions Ségolistes.
Le Bug: quand le MoDem de François Bayrou agit comme n'importe quel autre parti.

DOSSIER - L'HEURE DU BILAN
Benoît Thieulin et Loic Le Meur tirent les conclusions de la web-campagne présidentielle.

BLOGOSCOPE - LES CUISINES DE RUE 89
Reportage dans les coulisses du site d'actualité réalisé par d'anciens journalistes de Libération.

BLOG PEOPLE - PIERRE CATALAN
pierrecatalan.hautetfort.com

ENCORE PLUS SUR iPOL.FR

28 commentaires

Est-ce que vous avez reçu l'e-mail d'Ariane Mnouchkine contre l'abstention, qui circulait juste avant le 2e tour ? Soit-disant il fallait absolument faire front contre Sarko, c'était limite criminel de ne pas voter pour Ségolène Royal malgré son ordre juste, son drapeau français etc. On voit aujourd'hui que cet affrontement était fictif. Si tous les éléphants rejoignent Sarko, c'est qu'ils ne sont pas tellement en désaccord avec l'UMP sur le fond. Et Besancenot avait raison d'annoncer que, quoi qu'il arrive, la présidentielle serait gagnée par Laurence Parisot.
Par Superfeministe Il y a 8 ans
Intéressant comme émission d'info. Cela fait un peu branchouille mais au moins les gens ont le temps de s'exprimer et on a le temps d'aller au fond d'un sujet. Pas comme au JT...
Par Matthieu Perona Il y a 8 ans
Savez-vous pourquoi Luc Ferry ne fait pas partie du nouveau gouvernement?

La réponse est ici, l'histoire d'une incompétence dévoilée:

http://www.dailymotion.com/video/x1topt_remi-brague-vs-luc-ferry-kto-24-11

à regarder jusqu'à la fin... pour voir le fin du fin.
Par Clara_Wieck Il y a 8 ans
Xavier Monnier, "Kouchner au Karcher", Backchich.info, 14 mai 2007
http://www.bakchich.info/article1142.html

Pressenti pour occuper le poste si envié de ministre des Affaires Étrangères, Bernard Kouchner présente le profil rêvé du poste, si, si. Un passé d’humanitaire respectable, tout fondateur de Médecins sans frontières qu’il est. Une gueule de beau mec à même de faire rayonner l’esprit français à travers le monde, droit dans la ligne d’un Roland Dumas ou d’un Dominique de Villepin. Une aura d’homme de gauche (on ne rit pas) à faire pâlir Bernard Tapie et propre à incarner l’ouverture dans la rupture chère au nouveau président Sarkozy.
Par Rak Il y a 8 ans
Bref, le candidat idéal. « Il est très populaire, il est déjà tricard à gauche et, vu son âge, il n’a rien à perdre », lâche même un élu de droite dans le Monde (14/05).

D’autant que les états de service à l’international du sieur Bernard parlent pour lui. Outre son mandat de représentant spécial de l’ONU au Kosovo, l’ardent défenseur de « l’ingérence humanitaire » a pas mal crapahuté. Sans trop user son concept.

En Birmanie par exemple, le « French doctor » sut défendre l’entreprise Total contre les accusations de travail forcé que d’affreuses mauvaises langues colportaient. Et l’homme sait travailler pour peu. Contre 25 petits milliers d’euros et quelques jours aux frais du géant pétrolier du côté de Rangoon, Bernard a pondu un rapport au poil en 2003. Non, non, le travail forcé « une coutume ancienne, qui fut légalisée par les Anglais en 1907 » n’a pas été utilisé par l’entreprise française sur ses chantiers de Ya
Par Rak Il y a 8 ans
Voir plus de commentaires