Modèles d'art en colère : ras-le-bol d'être sur la sellette !

Découvrir le nouveau player
Libération
1,1K
52 702 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Ils posent nus pour quinze euros de l’heure, jusqu'à neuf heures par jour. Les modèles d'art professionnels ne sont ni des occasionnels, ni des étudiants et luttent, depuis 2008, pour la reconnaissance de leur métier et de meilleures conditions de travail. Libération est allé à la rencontre de ces modèles vivant en situation précaire.

15 commentaires

pauvres chéries , gag §
Les dispositions du code du travail sont généralistes, elles ! L'aménagement du poste du travail et la prévention des risques d'accidents de travail et des maladies professionnelles sont des obligations légales que les chefs d'établissements doivent respecter sans réserve. Cette aménagement est de l'ordre de 291.00€, tapis de sol, paravent, compris pour les ateliers c'est abordable, avec des coupons de tissu, il y en a au maximum pour 350€. N'hésitez pas à nous signaler les problèmes que vous rencontrez. bureau-des-modeles-d-art@homail.fr ASSOCIATION DES MODELES D'ART DE FRANCE Paris
Par Patrick Bellaiche en août
Pour nous contacter La Coordination des modèles d'art: modeledart@gmail.com / Modèle Vivant et Santé: modelevivantetsante@gmail.com / Nous travaillons également en collaboration avec Le Centre de ressources du modèle (base de documentation sur le modèle vivant): ressources.modele@gmail.com
Nous sommes tout à fait d'accord. Nous avons mis à disposition des modèles et de nos collaborateurs un espace Web concernant le Modèle Vivant et la Santé. http://modelevivantetsante.blogspot.fr/ afin de faire de la prévention et de répertorier les problèmes physiques inhérents à notre profession. Car rien n'existe en la matière. Quoi qu'il en soit, il est essentiel de rester dans une dynamique constructive et concentrée, intelligente et nuancée. Car nous avons de multiples employeurs et la situation n'est pas la même dans tous les ateliers. Nos conditions de travail diffèrent en fonction des lieux; l'important est donc la discussion au cas par cas et non un discours généralisant. Les conditions de travail des modèles se verront améliorées par la discussion et surtout par un travail de fond concernant la reconnaissance de notre profession en tant que telle. La Coordination des modèles https://modelesdart.wordpress.com/
Bonjour à tous, on est d'accord pour dire que si nous faisons ce métier, c'est parce qu'il est riche d'enseignements dispensés par les professeurs, d'échanges, de créativité bref magique et que nous l'aimons. Dans la majorité des métiers, il y a des équipements de protections collectives et individuelles, c'est faux de croire que cette règle est incompatible dans le domaine artistique. Nous devons expliquer faire nous aussi preuve de pédagogie, pour exprimer les difficultés que nous rencontrons, pour justement améliorer nos conditions de travail. Les danseuses, les acrobates, et d'autres encore n'y échappent pas, pour la gymnastique les salles sont équipées de tapis de sol antidérapant pour éviter les chutes et pour protéger les articulations. Lors des séances de croquis, nous reproduisons des scènes de la vie de tous les jours, des arts vivants, de sport, tous les muscles du corps sont en tension et le squelette supporte les pressions du corps, ce n'est pas un bout de moquette, ou une couverture sous le drap qui protège les articulations. Les membres en appuient subissent toute la pression du corps, les muscles ; les vaisseaux sanguins ; les tendons ; les nerfs profonds sont comprimés sur les plants osseux, au bout d'une vingtaine de minutes, on ressent des fourmillements, puis la perte de sensibilité du membre et des crampes provoquées par l'accumulation de toxines appelées acidose musculaire. Les risques de troubles neuropatiques périphériques provoqués par la compression d'un nerf ne sont pas négligeables, rester par exemple à genoux pour une pose risque de comprimer le nerf du jambier antérieur au niveau de la tête du péroné qui se traduit par une paralysie des muscles releveurs du pied. Nous soufrons aussi de tension cervico-scapulaire quand nous sommes penché en appuie sur le bras, ou le poignet, cette position peut provoquer à la longue ou dans un faux mouvement des douleurs irradiants le cou jusqu'à la main une perte d'amplitude, de rotation du bras (myofaciale) longue à récupérer que ni les antalgiques, ni les anti-inflammatoires ne peuvent soulager. Quand un atelier est mal chauffé notre corps brule plus de calories et nous sommes vite épuisés. Un métier égal, un poste de travail où un poste de travail égal un métier, c'est idem Les professeurs attendent de nous de belles poses et nous ne demandons pas mieux que de leur donner le meilleur de nous-même. Si des responsables d'ateliers nous lisent et qu'ils veulent équiper leurs sellettes, d'un tapi qu'ils ne savent pas ou en trouver, nous pouvons les renseigner : bureau-des-modeles-d-art@hotmail.fr., D'autre part nous tenons à votre disposition un contrat convention pour l'emploi de modèle d'art, vous pourrez apporter des modifications qui vous jugerez bonnes, c'est un point de départ pour ensuite réunir les signataires autour d'une table au Ministère du travail pour créer nos conventions collectives pour l'emploi des modèles d'art. Travailler en bonne intelligence échanger pour promouvoir notre métier et avoir enfin la reconnaissance professionnelle, sociale et statutaire qu'une grande majorité de professeurs sont prêts à nous donner. voila notre objectif. Il faut commencer par quelque chose l'amélioration du poste de travail du modèle est un premier point important. ASSOCIATION DES MODELES D'ART DE FRANCE Paris
Par Patrick Bellaiche en août
Voir plus de commentaires