Advertising Console

    Tournée Française de Gong 12/12/2001 - Maubec - La Gare

    Reposter
    181 vues
    Maubec – 12 décembre
    Quelques semaines auparavant, quand j’ai lu que GONG jouait à Maubec, ma première réaction fut : «C’est quoi ce bled ? Ah c’est dans le Lubéron ! Ils ont pas trouvé plus perdu comme endroit pour jouer ?». Bon, comment on y va là-bas ? Bref, je me rendis donc dans ce trou. Joli petit village avec au centre un énorme café-concert !

    Je vous conseille d’ailleurs de vous renseigner sur la programmation au cas où vous passeriez dans le coin. En fait c’est une association qui a pour but de faire vivre un peu la campagne en programmant de très bons concerts. L’accueil des résidents fut particulièrement chaleureux.

    Pour ma part, de tous les concerts de GONG auxquels je devais assister, c’était celui de Maubec pour lequel j’étais le plus motivé. Voir GONG dans une petite salle de 250 places, ça devait valoir le coup. La scène était vraiment petite et c’est un groupe assez tassé qui allait devoir s’installer. Tandis que Tony MANDALA montait le décor, on pouvait voir un jeune fan se faire prêter la vieille basse Fender de 1963 de Mike HOWLETT. Tout le monde avait vraiment l’air décontracté. Juste avant le concert, le groupe fut convier à manger de la bonne bouffe du coin et cela sur une table ! Le groupe, habitué aux misérables buffets de concert, ne s’est pas fait prier.

    Pendant ce temps, le public commençait à entrer dans la salle, direction : le bar. Je revis pas mal de monde qui était déjà venu au concert de Marseille et tous se disaient la même chose que moi, GONG dans un caf-conç, Génial ! Cependant la plupart des gens qui étaient présents venaient du coin et à priori ne connaissaient pas GONG !

    Le concert débuta peu après et ce fut un délire jamais vu. Le groupe était dans une super-forme, ALLEN sautait partout et n’arrêtait pas de déconner avec le public !

    Du coup, le groupe fit le bœuf pendant une dizaine de minutes le temps de trouver et de réparer la panne. Ce bœuf était «vachement» bien et on pouvait presque regretter que les techniciens trouvent la panne si vite. Mais bon, le coup de stress fut tel qu’on a eu le droit à une version particulièrement nerveuse de "You Can’t Kill me". Le reste du concert ressembla au début : Excellent ! J’avais raison de penser que ce concert serait le meilleur de la série, il restera gravé dans ma mémoire.

    Après la fin du concert, le stand de Jonny fut pris d’assaut comme à l’habitude, mais ce pauvre Jonny n’avait hélas plus grand-chose à vendre... Ça sentait la fin de tournée.

    Le groupe finit la soirée dans les coulisses en compagnies de vieux amis, et de jeunes fans producteurs de bière chanvrée. Tout le monde avait l’air ravi du concert et félicitait sans cesse le groupe. Daevid ALLEN signa quelques autographes et ce fut pour moi le moment de dire au revoir au groupe. Je ne pouvais désormais plus les suivre.