Advertising Console

    Le crash de l'avion de la Malaysia Airlines va faire grimper le prix des billets internationaux

    Reposter
    euronews (en français)

    par euronews (en français)

    3,2K
    255 vues
    A côté de la tragédie humaine que constitue le crash de deux avions de la compagnie Malaysia Airlines en 4 mois, le coût économique de ces deux évènements n’est pas à négliger.
    Ainsi le corridor ukrainien qu’utilisent les transporteurs aériens pour leurs trajets Europe-Asie va être abandonné pour un moment, le temps que la crise russo-ukrainienne soit résolue. Ce qui veut dire pour un certain temps des trajets plus longs, et plus de frais de carburant.

    Il est clair aussi que les primes d’assurance des compagnies aériennes vont augmenter. Résultat : la hausse du prix des billets ne va pas tarder, si ce n’est déjà fait.

    “Sur les 25 dernières années le nombre des accidents aériens par passager a diminué de plus de la moitié selon l’association internationale des transporteurs aériens. Mais c’est une maigre consolation pour les compagnies aériennes elles-mêmes, explique John Fowley de Reuters Breakingview. Elles doivent faire face à tant d’autres problèmes que même le plus petit choc peut les envoyer au tapis. Des facteurs comme les compagnies low cost, la hausse des prix du carburant, et la présence importante des gouvernements dans leur capital, rendent ces compagnies réticentes à réduire leurs activités même si elles en ont vraiment besoin”.

    Outre Malaysia Airlines, ces deux catastrophes vont coûter cher à Allianz qui assure la flotte de la compagnie et ses passagers. Les comptes de l’assureur allemand qui dirige le pool d’assureurs du transporteur malaisien vont être impactés.

    On estime à 100 millions l’indemnisation de l’avion abattu en Ukraine alors que les indemnisations des proches des passagers n’ont pas débuté et que celles de la catastrophe de mars dernier n’ont pas fini d‘être versées.