Sirènes, cinéma et cuisine pour les grandes vacances !

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,2K
99 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les grandes vacances sont-elles trop longues ? Ont-elles vraiment un intérêt ? Pourquoi ne pas les mettre à profit pour apprendre ? Explorons quelques activités insolites proposées aux enfants aux Philippines, en Roumanie et à Singapour.

À l‘école des sirènes

Les sirènes sont légendaires depuis bien longtemps : Christophe Colomb lui-même a cru en voir dans les océans ! Elles fascinent jusqu‘à aujourd’hui à tel point qu’elles constituent le thème d’un stage d‘été aux Philippines. Dans le décor paradisiaque de la plage de Boracay, des jeunes filles et garçons jouent les sirènes. Ils s’initient tout d’abord à leur nage spécifique : “au début, c‘était tellement difficile, mais j’ai aimé, je me suis sentie comme une déesse,” insiste Annie, l’une des participantes. Les cours dispensés sur place sont aussi l’occasion d’aider certains élèves à surmonter leur peur de l’eau.
En devenant sirène, les élèves apprennent aussi à avoir un autre regard sur la mer et sur la nécessité de la protéger. Sur un récif de corail, ils refixent des spécimens arrachés pour qu’ils se régénèrent.

Roumanie : lumière et caméra en place, action !

En Roumanie, un groupe d’enfants fait ses premiers pas dans le monde du cinéma à l’occasion du Festival international du film de Transylvanie. Ils commencent par se plonger dans d’anciennes œuvres comme celles de Charlie Chaplin avant de s’initier à l’animation image par image en réalisant leur propre court-métrage. Titre choisi ce jour-là : “Le Cimetière de la mort.” Un thème choquant ? N’oublions pas que nous sommes dans la région de Dracula ! Voici la trame de leur film : une famille part tourner dans un cimetière, le plus grand film d’horreur de tous les temps. Des vampires, des fantômes et des monstres croiseront son chemin. “On a aussi prévu des scènes amusantes et on les mélange à tout le reste,” nous rassure la toute jeune Lavinia.
Pour Cecilia Felméri qui encadre cet atelier, les enfants sont en attente de découverte culturelle et émotionnelle : “ils sont surpris pendant l’atelier de voir qu’ils peuvent eux aussi être des héros et qu’il n’y a pas que les super-héros avec leurs pouvoirs surnaturels.”

Singapour : bien manger pour bien grandir

À Singapour, ce sont les vacances à l’Ecole internationale australienne (qui appartient au groupe Cognita), mais des élèves jouent les prolongations lors des activités estivales de Camp Asia. Au menu cette semaine-là : cours de cuisine.
Les enfants mettent la main à la pâte à toutes les étapes de l‘élaboration des plats. Objectif : les inciter à adopter une nourriture et un mode de vie sains. Et c’est Emmanuel Stroobant, un professionnel des fourneaux de renommée internationale, qui officie en chef instructeur. Il entend délivrer un message aux plus jeunes : “je veux qu’ils sachent d’où viennent les ingrédients et non pas d’un sac plastique de supermarché,” lance-t-il, “ils viennent d’exploitations agricoles et de personnes passionnées par ce qu’elles font.”
Et qui a dit que nourriture saine signifiait brocolis à l’eau ? Ces chefs junior ont appris à préparer des burritos ou encore des muffins à la banane. Gageons qu’ils ne manqueront pas de les faire découvrir à leurs parents !

0 commentaire