Cannes invite l'Azerbaïdjan à se dévoiler

euronews (en français)
1,8K
24 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Pendant quelques jours, l’Azerbaïdjan s’est installé à Cannes. À l’occasion des journées culturelles consacrées à ce pays, de nombreuses animations étaient proposées dont des concerts et une exposition sur le thème ‘Azerbaïdjan : pays des traditions et d’avenir’.

Visite guidée avec Nathanaël Becker de l’association des Amis de l’Azerbaïdjan :

“ Ici, on est dans une exposition qui est en trois parties, entre tradition et modernité. On a d’abord dans la partie centrale des tapis, des objets traditionnels, des instruments de musique, des céramiques qui permettent plus d’appréhender la culture.

Une partie de l’exposition est une rétrospective du poète penseur Nizami Ganjavi qui est un poète philosophe du XIIe siècle qui a beaucoup influencé le Caucase et l’Islam à cette époque-là et en fait, il y a un certain nombre d‘éléments qui permettent d’illustrer ces poèmes et de se replacer dans l’ambiance de l‘époque. “

Nizami est notamment l’auteur du ‘Khamseh’ ou ‘Les Cinq Joyaux’ – cinq poèmes écrits qui s’inspirent de l’histoire de la Perse ou de légendes populaires.

Les œuvres de Khalida Safarova et de Kamil Najafzade sont aussi exposées.

Suite de la visite avec Nathanaël Becker de l’association des Amis de l’Azerbaïdjan :

“ Et puis une partie plus contemporaine avec deux peintres qui ont réussi à passer la frontière pendant les années soviétiques et qui ont pu donner leur interprétation de la France au travers de leur culture azerbaïdjanaise en quelques peintures entre les années 60 et 90. “

L’exposition se poursuit à la Gare Maritime de Cannes jusqu’au 31 juillet.

Ces journées se sont conclues sur un défilé de mode-là aussi placé sous le signe de la tradition et de la modernité. Le tout en présence de la première dame d’Azerbaïdjan.

Un défilé signé par le couturier italien Renato Ballestra :

“ Cela a été une collection très ambitieuse parce qu’il s’agissait de montrer, au travers d’une collection de mode, l‘évolution de la femme azerbaïdjanaise en partant de l‘époque rurale, au travers des vêtements, jusqu‘à la femme actuelle, qui est une femme importante dans l’histoire du pays. “

Là aussi, trois thèmes ont été abordés dans le défilé. Des thèmes symboliques autour de trois influences. D’abord celle des tapis, puis celle de la grenade, le fruit du grenadier et enfin de la flamme qui est l’emblème du pays.

Ces journées culturelles ont aussi permis à l’Azerbaïdjan de lancer les Jeux européens dont la première édition se tiendra à Bakou en juin 2015.

0 commentaire