Attaque aux roquettes Grad : Porochenko promet "d'anéantir les terroristes"

224 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L’attaque aux roquettes Grad a fait 23 morts et près d’une centaine de blessés dans les rangs des forces ukrainiennes. Elle s’est déroulée vendredi matin à Zelenopillya, dans le sud de la région de Louhansk, non loin de la frontière russe.

L’armée n’a fourni aucune image des dommages de l’attaque du convoi. (Ce sont celles d’un dépôt de munition de rebelles détruit.)

Le porte-parole du Conseil national de Défense, Andriy Lysenko, a en revanche relayé les mots très durs du président Petro Porochenko :

“tous ceux qui utilisent des missiles Grad contre les forces armées ukrainiennes seront retrouvés et anéantis. Pour la vie de chaque soldat, les activistes en paieront le prix des  
centaines de fois. Aucun terroriste ne pourra échapper aux conséquences de ses actes”.

Les insurgés ont aussi fait sauter un pont en direction de Horlivka, dans la région de Donetsk.
Ils ont publié cette vidéo sur le net où on les entend se féliciter.

Pour Alexander Borodai, le chef de la République populaire auto-proclamée de Donetsk, la trêve est un lointain souvenir :

“L’autre camp a essuyé des pertes significatives. Le combat se poursuit tout le long de la frontière russe que nous contrôlons. Nous avons confiance en notre victoire, nous parviendrons à garder la frontière.”

Chassés de Slaviansk, les insurgés se sont regroupés à Donetsk, où la population se cache de crainte des bombardements. Des milliers d’habitants auraient aussi fui la ville.

0 commentaire