Advertising Console

    Objectif Mérou

    Reposter
    Beau-Comme-une-Image

    par Beau-Comme-une-Image

    8
    402 vues
    Victime de surpêche, le mérou géant a quasiment disparu des océans. Figurant parmi les plus gros poissons au monde avec un poids record de 450 kg, ce géant placide et curieux est classé en danger critique d’extinction et interdit de capture dans presque tous les pays.
    La Guyane est une des rares zones du globe où la pêche au mérou géant est encore possible : on le capture à la ligne à partir d’un bateau. La turbidité des eaux guyanaises protège l’espèce de la chasse sous-marine dévastatrice. Cependant, depuis quelques années, les pêcheurs notent une diminution de leurs prises et du poids des mérous. Une étude a donc été lancée par l’ONCFS et l’IFREMER pour connaître la population des mérous, repérer ses lieux de reproduction, ses habitudes alimentaires et comprendre son comportement. Céline Artero, jeune doctorante en biologie marine, mène l’enquête avec l’aide des pêcheurs plaisanciers.
    Pour mieux connaître le mode de vie de ce poisson et contribuer à la renaissance de l’espèce, une équipe de l’université de Floride a lancé depuis une vingtaine d’années une étude scientifique avec de nouvelles techniques qui ne mettent pas en danger les poissons. Comme la plupart des animaux marins, les mérous communiquent en émettant des sons spécifiques. En plaçant des enregistreurs sous-marins et en décryptant les enregistrements, il est possible de repérer les lieux de reproduction
    Quel sera l’avenir de la pêche de ces poissons géants en Guyane ?

    La réponse se trouve peut-être dans les paroles des mérous !