Quel scénario pour Israël?

euronews (en français)
1,8K
469 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Israël sous le choc après le meurtre des trois adolescents en Cisjordanie. Comment et jusqu’où le gouvernement Netanyahu va-t-il réagir? Divisé sur l’ampleur à donner à la riposte, il doit aussi faire face à la colère de la rue et aux partisans de la manière forte : “le gouvernement doit se réunir, rassembler l’armée, et écraser le Hamas maintenant” exige ce manifestant.

Mais Benjamin Netanyahu fait-il assez aux yeux de sa population?

“Nous devons frapper fort ces gens du Hamas et leurs infrastructures en Cisjordanie a-t-il pourtant prévenu. Nous ne nous arrêterons pas tant que nous ne les aurons pas tous attrapés, là où ils se cachent. Nous les attraperons tous, même si cela prend du temps”.

L’armée israélienne a multiplié les raids et les arrestations, à la recherche des suspects. Une opération d’envergure qui, si elle va trop loin pourrait mettre le feu aux poudres. Mais les partisans de la retenue peinent à faire le poids face à la colère et l’appétit de vengeance des Israéliens sous le choc.

Israël qui dénonçait dès le début l’accord de gouvernance entre le Hamas et le Fatah de Mahmoud Abbas, exige désormais la fin de l’accord. Un président palestinien sous pression, il sait que s’il revient sur l’accord, il verra se déchaîner sur lui les critiques de son camp, déjà venimeuses depuis qu’il a condamné l’enlèvement des trois adolescents .

“Nous sommes des êtres humains, nous ne tirons pas sur les gens de sang-froid. Nous n’acceptons pas qu’un innocent puisse être enlevé ou tué”, avait-il dit.

Le Hamas, lui, n’a pas pris les distances qui lui aurait peut-être permis d‘éviter la puissance de feu israélienne. S’il a nié être impliqué dans le rapt des adolescents, le mouvement a réaffirmé son soutien à tout acte de résistance à l’occupation israélienne : “nous mettons en garde l’occupant israélien contre toute guerre ou toute escalade. Nous sommes prêts à résister à toute attaque, et à répondre, au prix fort.”

Une réthorique qui ne peut que donner du grain à moudre aux partisans israéliens de la manière forte. Et même s’il y a à la clé risque d’embrasement de la région, la marge de manoeuvre du gouvernement Netanyahu pour esquiver une riposte d’envergure semble bien mince …

0 commentaire