Advertising Console

    Ça Vous Regarde - Le débat : Nicolas Sarkozy : le retour impossible ?

    Reposter
    LCP

    par LCP

    2,5K
    1 097 vues

    Pour la première fois dans l’histoire de la Ve République, un ancien Président est placé en garde à vue. Nicolas Sarkozy est interrogé depuis ce matin au siège de l’office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) de la direction centrale de la police judiciaire.
    L’ancien chef de l’État a rejoint son avocat Thierry Herzog, et deux hauts magistrats de la Cour de cassation, Gilbert Azibert et Patrick Sassoust, eux-mêmes placés en garde à vue dès lundi matin. Les quatre hommes sont interrogés dans le cadre de l’enquête pour « trafic d’influence » et « violation du secret de l’instruction » dans l’affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy. Les magistrates Patricia Simon et Claire Thépaut enquêtent sur un réseau d’informateurs susceptible d’avoir renseigné les proches de Nicolas Sarkozy voire l’ancien président de la République lui-même, dans les procédures judiciaires le visant, en particulier le dossier Bettencourt. Des interceptions téléphoniques opérées par les juges en janvier et février 2014 avaient révélé des faits troublants : l’ex-président et son avocat semblaient très renseignés sur l’avancée des travaux de la Cour de cassation quant à la saisie de la procédure Bettencourt. Les deux hommes se sachant placés sur écoute, ils étaient allées jusqu’à acheter, sous un nom d’emprunt, des téléphones portables. D’où l’incrimination de « violation du secret de l’instruction ».



    Nicolas Sarkozy est-il définitivement mis hors-jeu de la politique nationale ? Peut-il rebondir après un tel scandale ? Quelle sera l’attitude de l’UMP, que Nicolas Sarkozy a présidé de 2004 à 2007 ? Autour d’Arnaud Ardoin, les invités du débat de ça vous regarde en parlent ce soir.