Grèce : la police saisit une nouvelle tonne d'héroïne

252 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Une tonne d’héroïne. Voici ce que la police grecque vient de découvrir dans un hangar à Koropi, à 40 kilomètres au sud-est d’Athènes. Une saisie-record.
Selon les autorités, la drogue venait d’Iran. Elle aurait transité par la Turquie avant d’arriver en Grèce par bateau, un cargo battant pavillon togolais qui appartient à un armateur grec.

“Les garde-côtes et la police ont pour l’instant arrêté plus de 20 personnes mais d’autres interpellations pourraient encore avoir lieu dans les jours qui viennent”, précise sur place l’envoyé spécial d’Euronews. “Les autorités ont saisi la plus grosse quantité d’héroïne jamais saisie sur le territoire grec, ce qui leur permet de penser qu’ils ont réussi à démanteler un des plus gros cartels de drogues opérant de ce côté-ci de l’Atlantique.”

C’est un gang d’Istanbul qui serait derrière ce trafic. Son objectif était de de couper cette héroïne pure afin de pouvoir la distribuer en Europe de l’Ouest. Valeur estimée de la cargaison à la revente : 60 millions d’euros.

“Cela faisait plus de 6 mois que nous étions sur cette affaire”, se félicite Miltiadis Varvitsiotis, le ministre grec des affaires maritimes. “Nous avons travaillé en collaboration avec le gouvernement américain ainsi qu’avec l’Union européenne pour réussir à réunir toutes les pièces du puzzle et pour en arriver à ce beau succès.”

La semaine dernière, la police avait déjà saisi une autre tonne d’héroïne
dans des entrepôts et dans une belle villa de la banlieue chic d’Athènes, propriété d’un armateur grec.

0 commentaire