Budapest se souvient de ses maisons à l'étoile jaune

euronews (en français)
1,8K
11 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Il y a 70 ans s‘écrivait un chapitre très triste de l’histoire hongroise. Ces maisons de Budapest allaient devenir ce qu’on appelait les maisons à l‘étoile jaune. Il y en avait 2000 en tout, il en reste 1600. Des gens y habitent toujours.

Le 21 juin 1944, 220 000 juifs étaient expulsés de leurs domiciles. On allait alors les entasser dans ces maisons dites de l‘étoile jaune. Une famille devait tenir dans une seule pièce. Plus tard ces personnes allaient se retrouver dans des ghettos avant d‘être déportées. La moitié n’est jamais revenue des camps.

A 84 ans Tamás Márton vit toujours dans cette maison. Sa mère est morte en déportation deux jours avant la libération du camp.

Tamás Márton : “Nous n’avons pas voulu dire à notre grand mère que sa fille était morte. Et en 1945, non en fait c‘était au printemps 1946, un jour pendant un dîner, elle a dit à mon père “je veux te dire quelque chose il faut que tu te maries, tu ne peux pas vivre avec une femme morte.”

70 ans après cette tragédie, l’OSA, soit l’Open Society Archives dont le but est de collecter et de rendre disponibles les documents sur cette époque et aussi sur la guerre froide a inventorié toutes ces maisons. Elle vient d’y organiser des commémorations.

István Rév, organisait l‘événement : “Ce chapitre tragique, vieux de 70 ans, de l’histoire de la ville, que nous connaissons si peu parce qu’avant nous ne parlions jamais des maisons jaunes, cet événement peut nous aider à nous sentir ici chez nous parce qu’on ne se sent pas chez soi quand on ne connaît pas son histoire.”

En tout 160 maisons de Budapest viennent d‘être les témoins de ces manifestations du souvenir

0 commentaire