"Les politiques d'austérité ne marchent nulle part" - J.-L. Mélenchon

Parti de Gauche
2K
23 625 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Le dimanche 22 juin 2014, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de « Tous politique » sur France Inter et France 24. Il est revenu sur le résultat de l’élection européenne et a indiqué son inquiétude devant l’immensité de l’abstention ; pour lui, « le peuple se retire des institutions ». Alors qu’un sondage le place en tête des personnalités politiques qui symbolisent le mieux les valeurs de la gauche, Jean-Luc Mélenchon a déclaré qu’il allait adopter « une position plus fédératrice ». Il a appelé à faire de la planification écologique une priorité plutôt que de faire du « bricolage » avec l’écotaxe. Sur Alstom, il a indiqué ne pas comprendre pourquoi l’entreprise n’avait pas été nationalisée et a alerté sur le risque d’une perte des brevets de la société. Jean-Luc Mélenchon a ensuite dénoncé l’ouverture à la concurrence du marché ferroviaire de transport des voyageurs que prépare le gouvernement sur ordre de la Commission européenne et a réaffirmé son soutien aux cheminots. Il a également réaffirmé son soutien aux intermittents et déclaré que les activités culturelles rapportent « 180 fois plus que ce que coûte le régime des intermittents ». Interrogé sur l’affaire Bygmalion, Jean-Luc Mélenchon a rappelé un mot d’ordre : « Qu’ils s’en aillent tous ! ». Il a enfin appelé les députés à ne pas voter le collectif budgétaire et à « rendre des comptes au peuple français, pas au président de la République ».

10 commentaires

dailymotion décale son image des,politiques de gauche depuis ..longtemps! daily arretez vous avez gagné déja!!! >: (
Par Chiabiad L'année dernière
n
Par Chiabiad L'année dernière
Courage camarade! Tes arguments, ton discours, la philosophie de la gauche finiront par payer politiquement. C'est dur, c'est long, c'est ingrat, mais nous n'avons pas le choix.
Par Sofiène Boumaza L'année dernière
Mais que lit-on comme bêtises! Qui peut dire que Melenchon a "envoyé ses électeurs voter pour Hollande"? Savez-vous combien de militants comportait le PG en 2011? Croyez-vous vraiment que Melenchon avait le poids de permettre l'élection de Hollande à la Primaire? Plus sérieusement, Hollande était le candidat de substitution de DSK, prévu pour être le candidat tonitruant du PS. D'où le hiatus entre ce président (avec un petit p) et son électorat socialiste...
Par Sofiène Boumaza L'année dernière
2 - Melenchon semble enfin entendre que la défaite de Jospin était injuste. (voir l'affaire "Paul Voise" et l'aveu de Robert Namias sur cette affaire) 3 - Melenchon aurait du défoncer Valls en 2009, lorsqu'avec la complicité de Bolloré et Trierweiller, ils faisaien un appel de botte raciste qui normalisait le racisme, pendant qu'un copain d'Hollande (Bésson) acceptait l'infâme ministère de "l'identité nationnale". 4 - Lepen n'a pas de tallent, mais comme Valls et Sarkozy parlent avec ses mots, elle peut allé sur d'autres terrains. 5 - Dufflot a eu raison de ne pas cautionner un gouvernement qui fait du Sarkozysme. 6 - Les 4 millions de ménages qui sortiraient de l'impot, se prendront des TVA (dites sociales) dans la gueule.... ( Même Sarkozy disait que l'augmentation de la TVA était la solution la plus injuste, parce que les petit salaires sont plus attaqués proportionnellement).
Par Internetdev Internetdev L'année dernière
Voir plus de commentaires