Art Basel : quand l'inspiration vient du net

Découvrir le nouveau player
25 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Cette année Art Basel, la grande foire de l’art contemporain se penche sur l’art créé sur le net et sur les liens établis entre oeuvres historiques et contemporaines.

Les deux premiers jours de la foire ont été consacrés à des personnes spécialement invitées. Il s’agissait soit d’acheteurs soit de représentants de clients à même d‘évaluer les dernières tendances.

Parmi eux, Lisa Schiff une conseillère artistique basée à New-York qui aide des clients aisés à acheter des oeuvres qui pourraient leur correspondre…

Lisa Schiff : “Je crois que les artistes qui s’engagent sur le net d’une façon ou d’une autre et qui l’utilisent en tant que matériaux pour créer sont actuellement la tendance la plus importante dans l’art contemporain aujourd’hui.”

48 Vs of artworks and visitors

Les oeuvres peuvent être directement inspirées ou créées sur des sites web. Mais elles peuvent avoir aussi été créées grâce à des opérations de crowd funding.

La première édition d’Art Basel a ouvert ses portes en 1970, elle avait immédiatement attiré 17 000 visiteurs. La foire est toujours organisée par un groupe de galeries qui représentent 4 000 artistes.

Andrea Rosen : “Ce qui est nouveau cette année, alors que j’ai une large base de clients, notamment parce que je suis à la fois des oeuvres historiques, de jeunes artistes, des artistes établis, c’est qu’il y a plus en plus de mélanges entre les genres.”

Si les conseillers artistiques, les acheteurs, les propriétaires de galeries sont pléthore à Bâle il n’en est pas de même pour les artistes qui font souvent défaut. En 2013, 70 000 visiteurs sont venus pendant les six jours d’Art Basel. Cette édition refermera ses portes le 22 juin.
Art

0 commentaire