Les europhobes s'organisent au Parlement européen

euronews (en français)
1,7K
33 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le compte est bon pour le Britannique Nigel Farage. Le pourfendeur en chef de l’Europe institutionnelle a réuni les sept nationalités nécessaires pour reformer un groupe au Parlement européen. Il gardera son nom “ Europe, liberté, démocratie”. Le ralliement de l’Italien Beppe Grillo et de son Mouvement 5 Etoiles a été déterminant. Mais c’est à une transfuge du Front national français qu’ils doivent la septième nationalité : Joëlle Bergeron devenue persona non grata dans son parti depuis qu’elle a appelé à donner le droit de vote aux étrangers qui paient leurs impôts en France.

Pour Marine Le Pen en revanche, toujours pas de garantie de pouvoir constituer un groupe. Son alliance avec quatre autres partis d’extrême-droite européens et plus récemment avec le monarchiste et ultra-libéral polonais Janusz Korwin-Mikke ne suffiront pas. Il manque encore une pièce à l‘édifice et l’image antisémite du Front national lui a fait perdre des partenaires potentiels. Or il ne reste quatre jours pour boucler la formation des groupes au Parlement européen.

0 commentaire