Trafic d'influence en Pologne : le gouvernement pourrait démissionner

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,2K
49 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le scandale de trafic d’influence en Pologne menace de faire tomber le gouvernement de centre-droit. S’adressant à la presse ce jeudi, le premier ministre Donald Tusk n’a pas exclu la tenue d‘élections anticipées.

A l’origine du scandale : la publication par l’hebdomadaire Wprost de conversations enregistrées l‘été dernier entre le gouverneur de la banque centrale et le ministre de l’intérieur. On y entend les deux hommes passer un marché pour éliminer de la scène politique le ministre des finances de l‘époque, qui a quitté son poste depuis.

Hier, une perquisition a été menée au siège de Wprost. Mais face au refus du rédacteur en chef de donner son ordinateur portable aux policiers, l’opération a été avortée.

En attendant, le parquet a mis en examen un des responsables du restaurant concerné pour écoutes illégales.

0 commentaire