L'archipel de Lamu, joyau kényan, pleure ses touristes disparus

Agence France-Presse
3,1K
127 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le tourisme "aujourd'hui est totalement mort" à Lamu, constate amèrement Ziwa Abdallah Mohamed, guide depuis 40 ans sur l'archipel où il a vu arriver au début des années 1970 les premiers hippies à s'être entichés de cet endroit hors du monde et hors du temps. Erigé par les hippies en l'une des capitales du "Peace and Love", Lamu est désormais tristement associé à la violence des shebab, les islamistes de Somalie, dont la frontière est à une centaine de kilomètres de là. Durée: 01:17

0 commentaire