Désaccord entre la Russie et l'Ukraine sur le prix du gaz, Poutine hausse le ton

euronews (en français)
2,2K
885 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
La pression monte entre la Russie et l’Ukraine. Les négociations sur le prix du gaz sont à l’arrêt. A Bruxelles, les deux parties se sont quittées sur un désaccord. Moscou est prêt à offrir un rabais équivalent au tarif appliqué à l’Union européenne. Insuffisant, rétorque l’Ukraine. Méfiant, son ministre de l’Energie, Yuri Prodan, réclame des garanties :

“Oui, on connaît ce type de mécanisme. On pourrait très bien signer un accord de rabais aujourd’hui mais rien ne garantit que demain le gouvernement russe ne va pas l’annuler”.

L’Ukraine réclame un nouveau contrat avec Gazprom. De son côté, Vladimir Poutine estime qu’un simple accord politique est suffisant.

“Nos propositions sont celles de partenaires”, a déclaré le président russe. “Elles visent à soutenir l‘économie ukrainienne à un moment difficile, pour l’aider. Mais si nos propositions sont rejetées, alors nos relations vont évoluer vers une tout autre phase”.

Gazprom a donné à Kiev jusqu‘à lundi pour rembourser sa dette gazière. Le commissaire européen à l’Energie va tenter d’arracher un compromis dans la semaine. Mais si aucun accord n’est trouvé, la Russie pourrait imposer un système de livraisons prépayées à l’Ukraine. Avec à la clé, de possibles ruptures d’approvisionnement, comme en 2006 et en 2009.

0 commentaire