Advertising Console

    Jim Fergus à Chauffailles

    Reposter
    Archives SCA

    par Archives SCA

    101
    199 vues
    RENCONTRE AVEC
    JIM FERGUS
    SAMEDI 14 JUIN 2014 – 14H00
    Usine Sotiag (Ancienne Yumbo)


    Nombreux sont les auteurs nord-américains à avoir du succès en France. Dans des styles différents, leur talent sait trouver un public qui affectionne un vrai goût pour la liberté et une capacité à traiter des problèmes actuels de notre monde. Mais parmi eux figurent ceux qui évoquent superbement les grands espaces et les épopées humaines qui ont fait l’histoire de ce continent. Jim Fergus est de cette race d’écrivains, avec une qualité d’écriture qui ravit les plus exigeants des lecteurs.
    Fasciné par la culture cheyenne
    A l’instar d’un Jim Harrison dont il est l’ami, Jim Fergus sait montrer la face souvent cachée d’une Amérique dont l’histoire n’a pas toujours été conforme aux principes qui ont présidé à sa création. Dès son enfance, fasciné par la culture cheyenne qu’il a découverte lors de longs voyages dans l’ouest avec des parents trop tôt disparus, il se passionne pour ce peuple que l’Amérique naissante traitera si mal. Orphelin dès ses seize ans, ce natif de Chicago part vivre dans le Colorado où il finira ses études.
    Un roman au succès colossal
    Après un détour par l’enseignement du tennis, il écrit de nombreux d’articles dans des revues de grande notoriété. Son premier livre, Espaces sauvages, rassemblera ses collaborations journalistiques. Mais c’est son premier roman qui lancera sa notoriété internationale. Mille femmes blanches connaîtra un succès phénoménal et restera en France plus d’un an dans la liste des meilleures ventes et se vendra à plus de 400 000 exemplaires. Hollywood, qui a le nez creux, a d’ores et déjà acheté les droits du livre pour une adaptation au cinéma.
    Et le public ne s’y est pas trompé. Mille femmes blanches est une magnifique évocation du sort tragique que l’on fit aux indiens d’Amérique du nord au XIXème siècle. Le point de départ du roman tient à la proposition qu’un chef indien, Little Wolf, fait au Président des Etats-Unis, Ulysses Grant, à savoir échanger mille chevaux contre… mille femmes blanches. Cet échange a pour but d’aider à intégrer peu à peu le peuple indien à la société nord-américaine.
    Des origines bourguignonnes
    D’autres œuvres suivront ce best-seller. En 2013, Jim Fergus publie Chrysis où il met en scène Gabrielle Jungbluth, artiste peintre au cœur de ces années qu’on appela les Années Folles. La vie trépidante du Paris nocturne où elle se perd est évoquée avec un sens de la narration reconnu. Et s’il est un des mérites que l’on concède à Jim Fergus, c’est bien de posséder une très belle qualité d’écriture.
    L’écrivain américain n’est pas en totale terre inconnue dans notre pays, ni dans notre région. Sa mère est née en Bourgogne et lui-même pratique très bien notre langue. Sa visite à Chauffailles, à l’invitation de la Librairie Gribouille est l’occasion de découvrir un auteur au renom international, pétri de culture indienne et attaché par ses racines à la France.
    L’usine où se tiendra cette rencontre et où fut construit le légendaire Joshua de Bernard Moitessier sera sans nul doute une vivante évocation des espaces immenses de l’Amérique natale de Jim Fergus.
    Jim Fergus dédicacera ses livres à l’issue de cette rencontre.