Derniers préparatifs à la veille de la Coupe du monde du Brésil

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,3K
74 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L‘événement a été critiqué pour son organisation chaotique, malgré les quelques 8 milliards d’euros déboursés. Une somme qui a conduit des centaines de milliers de Brésiliens à manifester depuis un an. La présidente Dilma Rousseff leur répond : “certains estiment que l’argent investi dans la coupe du monde aurait dû aller à la santé ou à l‘éducation. J’entends et je respecte ces opinions, mais je ne suis pas d’accord. C’est un faux débat. Depuis 2010 (...) la somme investie dans l‘éducation et le système de santé a été 212 fois supérieure à la somme investie dans les stades.”

Insuffisant selon l’association Rio de Paz, qui organisait hier une manifestation sur la célèbre plage de Copacabana, à Rio de Janeiro. “Des milliards de reals de taxes ont été dépensés pour cette Coupe du monde, dans un pays où les enfants n’ont pas accès à une éducation de qualité, où les gens meurent par manque de traitements dans les hôpitaux publics (...). Les Brésiliens ont été blessés. L’immense majorité d’entre eux n’est pas impliquée dans l‘événement. Les Brésiliens se sentent bafoués”, estime le président de l’organisation, Antônio Carlos Costa.

0 commentaire