Advertising Console

    17. Le retour de l'ornement : une controverse postmoderne

    1 321 vues
    Valery Didelon, critique et historien de l'architecture, enseignant à l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Paris-Malaquais

    Non, l’ornement n’est pas un crime ! Voilà un mot d’ordre provocateur que certains architectes américains puis européens lancent dans les années 1970. Avec pour enjeu la capacité qu’ont, ou pas, les maitres d’œuvre à communiquer avec le public, la controverse autour de l’ornement oppose parfois brutalement postmodernes et modernes. Quatre décennies plus tard, alors que la dépénalisation de l’ornement semble acquise, comment comprendre ce moment de rupture dans l’architecture contemporaine ?