Jean-Marie Le Pen sur RMC : "Je ne savais pas que Bruel était juif" - 09/06

RMC

par RMC

782
51 429 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Jean-Marie Le Pen était invité sur RMc ce lundi matin pour répondre à la polémique autour de ses propos concernant les artistes qui s'en sont pris au FN après les européennes et en particulier ceux autour de Patrick Bruel et "la fournée" dont parle le fondateur du FN.

7 commentaires

@ marinaGrim Bravo pour votre réponse mais quel homme politique aura le courage de publier cela ainsi que le lien. Il perdrait sa place à 13 000 € Donc, on garde ce texte en réserve
Par thechurch en juin
26 ans plus tard, les anti-FN continuent toujours de porter les mêmes accusations infondées et hallucinatoires. Une de celles-ci concerne le désormais célèbre calembour de Le Pen « Durafour-crématoire » prononcé en 1988, qui serait, selon le dogme officiel et bien-pensant, « antisémite » (sic). Voici un élément intéressant qui permet d'y répondre définitivement. Il s'agit de l'exemplaire numéro 2175 du Canard Enchaîné édité le 27 juin 1962, étalant le jeu de mots « Dufour-crématoire » en tête de première page, dans l'échange traditionnel entre les deux canards. Bien entendu, cela n'avait suscité strictement aucune réaction hystérique de la part des médias, et pour cause, il n'était pas fait par Le Pen, qui manifestement n'a pas le droit de faire les jeux de mots que le système faisait lui-même 20 ans plus tôt... Dans l'« affaire » dite « Durafour-crématoire »... ce n'est pas Le Pen qui a attaqué le premier. Il n'a fait que se défendre contre les attaques indignes de l'ancien ministre Durafour, usant d'un vocabulaire très en vogue entre 1933 et 1945, en disant haut et fort qu'il fallait « exterminer » le Front National. Son compère en trahison permanente, M. Stoléru secrétaire d'État auprès du Premier ministre, clamait lui : « Nous voulons faire disparaître Jean-Marie Le Pen de la vie politique.». La suite ici : http://forum-scpo.com/forum-scpo/topic4954-le-dufour-crematoire-du-canard-enchaine-qui-en-parle-encore.html
Par MarinaGrim en juin
V.Parlier Tout à fait . Pendant toute la semaine, on va nous occuper l'esprit sur ce "mot" Quand le péteux bedos traite Marine de salope fascisante,ou quand melenchon dit que le front national est un parti fasciste, l'armée des "défenseurs des droits de l' homme", ou le front de gauche ne vont pas hurler sur les forums ou dans la rue J'aimerais qu'ils soient aussi prompts à dénoncer les anciennes mais irrésolues affaires médiatiques : le mur des cons, la réforme pénale, la refonte des territoires, les mensonges de Taubira, l’appartement de Thomas Fabius, les arrangements du PDG d' EDF, les affaires guerrini, Sarkozy, Karachi, Bettencourt, les PV de Placé, les impôts de Noah etc etc...
Par thechurch en juin
Le Pen est un menteur ou alors il a la mémoire courte ce que je ne pense pas. Il y a quelques années un différend les avait opposés et Le Pen interviewé sur cette affaire avait répondu ne pas avoir de démêle avec Patrick Bruel mais avec Patrick Benguigui qui est le nom de naissance. Cette rectification pour bien souligner les racines juives de Patrick Bruel.
Par castorgris en juin
Ca va occuper l'espace médiatique pendant un moment, sur fond de fascisme etc... Comme çà, ils éviteront de parler des bombardements qui continuent en Ukraine et des exactions des vraies bandes de fachos armés. (Mais il vaut mieux qu'ils n'en parlent pas parce-que sinon c'est pour mentir). Même si je pense que le père Lepen ne respire pas l'innocence, il a dit que tous ces artistes s'étaient engagés à quitter la France si le FN devenait trop populaire. Il a d'abord objecté: "cochon qui s'en dédie" (vieille expression française classique) puis: "la prochaine fois on fera une fournée" (comme ce qu'on dit entre nous, salariés, quand notre boîte fait un plan social: une charrette, une fournée, un lot, etc...). Et donc, notre employeur et nous sommes des antisémites?
Par V_Parlier en juin
Voir plus de commentaires