Les Grandes Gueules du 05 juin 2014. Invité exceptionnel, Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG: «On a cherché à disqualifier Cellou, parce que personne n'a compris qu’en six mois, j’ai pu construire le plus grand parti de Guinée»

kbarrie

par kbarrie

145
612 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les Grandes Gueules du 05 juin 2014. Invité exceptionnel, Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG: «On a cherché à disqualifier Cellou, parce que personne n'a compris qu’en six mois, j’ai pu construire le plus grand parti de Guinée»
Sans échec de dialogue, le recours à la manifestation inévitable. -Qu’est-ce qui empêche toujours, l’installation du nouveau maire de Siguiri (Hadja Djènè Camara, vice-maire de Siguiri). Quelle est l’origine de la suspension de Guillaume Curtis, le secrétaire général du ministère des Mines (Akoumba Diallo, membre de l’lTE Guinée explique)
Akoumba Diallo, membre de l’lTE Guinée: «C’est le ministre des mines lui-même qui a trouvé des ententes avec la SEMAFO, et ses ententes ont été matérialisées par monsieur Curtis; nous sommes dans un scenario comme l’affaire des 13 milliards à la BCRG»
Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG: «Sur Fria, je n'ai jamais participé à une négociation sur l'usine Fria, mais l’arrivée de l'UFDG sur la scène politique a bouleversé le paysage politique; et on a cherché a disqualifier Cellou par tous les moyens, et tout a été dit sur moi; parce que personne n'a compris qu’en six mois, j’ai pu construire le plus grand parti de Guinée.
Je pense que monsieur Bah Oury n’a pas été le seul a critique peut-être le dialogue, mais qu’est-ce qu’il fallait faire d’autre, c’est ça le problème, quelle proposition ils ont fait; quelle était la conduite à tenir par l’opposition, continuer les manifestations, ou aller au dialogue et défendre nos positions? C’est ce que, nous avons fait. C’est facile de critiquer l’action de ceux qui sont sur le terrain.
On doit privilégier le dialogue, il faut qu’on discute pour savoir pour savoir comment on fait qu’est-ce qu’on fait pour savoir ce qui a été pris comme engagement n’a pas été respecté.
Pour Jean Marie Doré, je ne réponds pas à la médisance et à la calomnie»
Hadja Djènè Camara, vice-maire de Siguiri: «Aujourd’hui, le gouverneur qui devait nous installer, nous informe à la dernière minute, que le président Alpha Condé demande de dissoudre le bureau élu, qu’il viendra lui-même installer une délégation spéciales»

0 commentaire