Anne ma soeur Anne Louis Chedid

Découvrir le nouveau player
aandre_danyel
448
915 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Pour ne pas oublier, pour chasser à jamais la haine et le racisme de nos mémoires .....
Anne ma sœur Anne
Si je te disais ce que je vois venir
Anne, ma sœur Anne,
J´arrive pas à y croire, c´est comme un cauchemar...
Sale cafard!

Anne, ma sœur Anne,
En écrivant ton journal du fond d´ ton placard,
Anne, ma sœur Anne,
Tu pensais qu´on n´oublierait jamais, mais...
Mauvaise mémoire!

Elle ressort de sa tanière, la nazi-nostalgie:
Croix gammée, bottes à clous, et toute la panoplie.
Elle a pignon sur rue, des adeptes, un parti...
La voilà revenue, l´historique hystérie!

Anne, ma sœur Anne,
Si je te disais ce que j'entends
Anne ma sœur Anne,
Les mêmes discours, les mêmes slogans,
Les mêmes aboiements!

Anne, ma sœur Anne,
J´aurais tant voulu te dire, petite fille martyre:
"Anne, ma sœur Anne,
Tu peux dormir tranquille, elle reviendra plus,
La vermine!"

Mais beaucoup d´indifférence, de patience malvenue
Pour ces anciens damnés, beaucoup de déjà-vu,
Beaucoup trop d´indulgence, trop de bonnes manières
Pour cette nazi-nostalgie qui ressort de sa tanière... comme hier!

Anne, ma sœur Anne,
Si je te disais ce que je vois venir,
Anne, ma sœur Anne,
J´arrive pas à y croire, c´est comme un cauchemar...
Sale cafard!

24 commentaires

autant prevenir que guerir
Par aandre_danyel en septembre
très belle vidéo !... merci André pour ce partage !.. bon wend pour vous tous amicalement
Par stephanie31200 en juin
Bon nuit mon ami!
Par Ginny Karyn (gigi129) en juin
Merci pour cette chanson de provocation de pensée!
Par Ginny Karyn (gigi129) en juin
Je trouve pour ma part, et cela n'engage que moi, qu'ici ou ailleurs il faut en parler, dire, crier, hurler ce que l'homme est capable de faire avec son semblable, l'histoire se répète de code noir - l'esclavage - en génocides. Ferrat chantait qu'il fallait twister les mots pour que les enfants sachent, on pourrait même les rapper. Bisous mon Dédé
Par ladoremi en juin
Voir plus de commentaires