Stupeur à Cannes pendant le Festival !

Parti de Gauche
1,9K
4 596 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Cela n'était jamais arrivé depuis que le festival existe, des militants ont osés déambuler dans Cannes en prenant le risque de perturber le Festival et la montée des marches. Ils dénonçaient l'Europe de la finance et les dangers du Grand Marché Transatlantique (GMT ou TAFTA).

4 commentaires

Pour la vraie gauche, c'est le Front de Gauche et non le Parti Socialiste.
Par Yasumatsu-fr en mai
BRAVO!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Par Vgbio06 en mai
C'est Jean -Luc Mélenchon qu'à besoin ce pays corrompus jusqu'à la moelle
Par une grande partie de nos politiciens qui se gave sur le dos du contribuable Français
Par SCHOUM1 en mai
Quant cela va y’il s’arrêter en France 2 ème Pays le plus corrompu politiquement en Europe, les détournement de fonds public et escroquerie sur le dos du contribuable Français de la part de nos politiciens, dans ce cas précis au Sénat, et qui jour après jour réclame plus d’austérité jusqu’à préconiser un abaissement du Smig
Le comble, le président du Sénat, ses paroles ce jour
Je me réserve le droit de porter plainte contres ces abus…..C’est à dire le bon vouloir de ce monsieur d’assigner ou non ces (Perso) ces mafieux aux cols blanc
La justice soupçonne des sénateurs UMP de détournements de fonds publics 20 05 2014
Publié le 20.05.2014
Enquête. Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire sur des faits de possibles détournements de fonds publics opérés au profit de plusieurs sénateurs UMP. Les soupçons portent sur près de 400 000 € ponctionnés dans les caisses du Sénat.
Parmi les rangs des sénateurs, l'information n'avait pas jusqu'ici fuité, mais elle risque de se répandre rapidement avec l'audition probable de plusieurs d'entre eux. Selon nos informations, le parquet de Paris vient d'ouvrir une information judiciaire pour des faits de « détournements de fonds publics », « abus de confiance » et « blanchiment ».
Une instruction confiée au juge René Cros et qui fait suite à une enquête préliminaire de plusieurs mois menée par les policiers de la brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA).
Désigné comme le donneur d'ordre de plusieurs versements suspects, Jean-Claude Carle, sénateur UMP de Haute-Savoie et trésorier du groupe, a été auditionné librement par les enquêteurs au mois de septembre 2013

http://www.dailymotion.com/video/x1vt093_des-senateurs-ump-soupconnes-de-detournements-de-fonds-publics-20-05-2014_webcam
Par SCHOUM1 en mai