Les Suisses rejettent l'idée d'un salaire minimum

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,2K
408 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Il n’y aura pas de salaire minimum en Suisse. Les électeurs de la Confédération en ont en effet décidé ainsi lors d’un référendum ce dimanche. A 76% d’entre eux, ils ont rejeté la création d’un salaire minimum de 4.000 francs suisses, soit 3.300 euros, n’en déplaise à cette citoyenne suisse :

“Voilà, j’ai voté pour le salaire minimum, je pense que notre pays peut le faire, peut prendre une telle mesure. J’ai confiance en mon pays”.

La proposition était rejetée par le patronat suisse et le conseil fédéral, qui disait redouter des effets négatifs sur l’emploi.

Heinz Karrer, Président de la fédération d’entreprises EconomieSuisse :
“Il s’agit du second refus évident d’une intervention de l’Etat dans les questions salariales. Il semble que la population veuille aussi à l’avenir que les salaires et le conditions de travail soient négociées entre employeurs et travailleurs”.

En novembre dernier, les Suisses se sont opposés au plafonnement du salaire des chefs d’entreprise à douze fois celui de leur salarié le moins bien payé, mais ont accordé aux actionnaires le droit de limiter leur rémunération.

0 commentaire