Advertising Console

    Maigret et l'affaire saint-fiacre - 2

    Repost
    Jean P.

    par Jean P.

    389
    10 278 vues
    Film de Jean Delannoy (1958), d'après le roman de Georges Simenon. Dialogues de Michel Audiard.

    Le second des deux Maigret de Delannoy et des trois d'Audiard (le troisième, de Gilles Grangier, en 1963, "Maigret voit rouge", adapté du roman "Maigret et les gangsters", est plus faible).

    Maigret (Jean Gabin) revient au village de son enfance, dans l'Allier, au château de Saint-Fiacre, dont son père a été régisseur. La comtesse (Valentine Tessier) a reçu une menace de mort anonyme. Elle meurt pendant la messe, d'une crise cardiaque. Maigret apprend que Mme de Saint-Fiacre était très fragile du coeur et découvre qu'une main criminelle a glissé dans son missel une coupure du journal local annonçant faussement le suicide de son fils, noceur et prodigue (Michel Auclair). Les soupçons se porteront sur le jeune comte et sur Sabatier, le secrétaire et amant de la comtesse (Robert Hirsch). Mais, au cours d'un dîner qu'il organise, Maigret confond le coupable, tout à fait inattendu : Emile (Serge Rousseau), fils du régisseur (Camille Guérini).

    La colère du commissaire est à la mesure de l'affection filiale qu'il portait à la comtesse.

    Autour de la table : Jean Gabin, Michel Auclair, Camille Guérini, Serge Rousseau, Robert Hirsch, Jacques Morel (son avocat, Me Mauléon), Michel Vitold (le curé), Paul Frankeur (Dr Bouchardon) et Jacques Marin (le majordome).