"Party Girl", l'histoire vraie d'une mère entraineuse de cabaret

Agence France-Presse
3K
126 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Inconnue du grand public y a peu de temps encore, Angélique n'est pas une marquise des anges mais plutôt une infatigable reine de la nuit ! Angélique Litzenburger n'en revient pas à la soixantaine passée d'être pour la première fois à Cannes avec "Party Girl" au lieu de regarder les "belles robes" à la télévision.Durée: 01:39

0 commentaire