Advertising Console

    A Kiev, le chef de la diplomatie allemande veut relancer un "dialogue national"

    Reposter
    euronews (en français)

    par euronews (en français)

    3,2K
    64 vues
    Après le président du Conseil européen lundi, le chef de la diplomatie allemande est arrivé ce mardi à Kiev pour apporter son soutien à l’Ukraine avant la présidentielle du 25 mai.

    Frank-Walter Steinmeier est venu défendre un “dialogue national” entre le gouvernement ukrainien de transition et les séparatistes pro-russes de l’est du pays. Organiser des tables rondes à Kiev, mais aussi dans les régions est donc l’objectif affiché, quant à la finalité, elle est claire : “Qu’il soit possible, aux vues des circonstances, de prendre des mesures pour libérer les bâtiments occupés et désarmer les groupes dissidents afin de rétablir le pouvoir du gouvernement ukrainien”, a souhaité le représentant de la diplomatie allemande.

    Sur le fond, le Premier ministre ukrainien est d’accord, même s’il reste, selon lui, un paramètre essentiel à souligner.

    “La clé pour une stabilisation de la situation dans l’Est de l’Ukraine ne se trouve pas à Kiev, mais en Russie. Quand Moscou arrêtera de soutenir les séparatistes et les terroristes, la situation s’améliorera rapidement”, a insisté Arseni Iatseniouk.

    Reste que les séparatistes en question ont déjà demandé un rattachement de la République de Donetsk à la Fédération de Russie et rejeté l‘élection du 25 mai. De son côté, l’UE juge ce scrutin décisif pour rétablir la paix. Le “dialogue national” semble donc déjà mal engagé.