Judas

Niels la Cause
90
2 244 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Reclus dans son appartement, un homme surveille ses voisins. Un nouvel arrivant va peu à peu le plonger dans une profonde paranoïa.

A propos du film : En 2002. Fred et moi avions écrit l’histoire d’un paranoïaque cloîtré chez lui. Trois ans plus tard, Clément, un pote d’enfance, me contacte pour en tirer un court métrage. Ensemble, nous développons l’histoire et enchaînons avec le tournage. Malgré une mauvaise organisation, il se déroule plutôt bien.
Cependant, les membres de l’équipe croient de moins en moins au film au point que je me retrouve seul au moment du montage.
Après une pause de 6 mois, je décide de refilmer seul quelques plans et de reprendre le montage. Je contacte ensuite Gerostenkorp, un pote très doué en composition, pour s’atteler à la musique.
Techniquement, j’ai appris à mettre en scène un espace clôt en insistant sur les trompes l’œil et le « jump-cut » pour dynamiser le film.
J’ai aussi et surtout compris l’importance d’être sûr de son équipe pour éviter les mauvaises surprises dans l’élaboration du film.
Le film aurait pu être pire vu les circonstances. La petite touche politique (pas prévu à l’origine) apporte peut-être un détachement nécessaire à l’histoire.
Vu la production anarchique, je suis globalement satisfait du résultat

4 commentaires

la parano. Dur d'être crtitique et constructif en si peu de mots... En bref, je trouve que votre style est un melting pot de cinéma ultra-réaliste Hollywoodien et de cinéma expressioniste mal assumé. Le glauque (et non-pas "gloc" - bande de béotiens) est un des styles les plus durs. Je pense que pour que les Jump-cuts et autres effets soient percutants, il faut un style très posé sur les plans adjacents. Je pense également que le court-métrage doit avoir une écriture spécifique, il doit être lisible. Bien sûr, je ne pose pas en donneur de leçon, ces critiques sont souvent valables aussi pour les films que je fais. Nous avons tous tendance à croire que c'est facile et nous ne nous posons pas toutes les questions sous prétexte que c'est auto-produit et tourné dans l'urgence.
Par SylvanoDeLaSelva il y a 7 ans
J'ai participé en 2003 au tournage du film "Judas" de Greg Lauert, qui présente des similitudes sur le principe général avec une idée de base un peu différente. Deux versions du "Judas", toutes deux très moyennement réussies. Dans le film de Greg, il y avait l'idée de Judas le traitre, qui n'est pas évoquée ici. Dans ton film, j'aime bien les accessoires High-tech bricolés à partir de rien et le rythme du montage qui fonctionne plutôt bien. Le travail du son est également intéressant. Je trouve par contre que les échelles de plan ne fonctionnent pas bien, que le 4/3 ne sert pas l'immersion mais accentue le côté "fait à la maison", que les plans "tout à l'épaule" font sentir en permanence la présence du cadreur, et pour finir, les différences de température couleur passent pour des défauts, la lumière est souvent trop tranchée (limite bichromie), et change d'un plan à l'autre sans raison valable. Le scénar est pas mal, mais peu explicite sur les origines de
Par SylvanoDeLaSelva il y a 7 ans
tres captivant scenar un pe bidon mai bien tourner un film gloc tres entrainant
Par free_little_king il y a 7 ans
Vidéo exelante, franchement, les plans sont superbes, rien à dire, ambiance à la "The jacket" qui se ressent avec les jump cut, je me prosterne !
Par FeuFeu il y a 7 ans

Plus de vidéos de Niels la Cause

AU VERT