Advertising Console

    Madeleine

    Reposter
    Mon Refuge

    par Mon Refuge

    1
    450 vues
    En 1863 Edouard Lartet découvre au pied de la falaise de La Madeleine un gisement Préhistorique.

    L'outillage lithique et osseux était suffisament particulier pour que le site devienne éponyme de la culture Magdalénienne.

    Un grand nombre d'œuvres d'art mobilier seront mis à jour, plus de cinq cents officiellement. Henry Breuil divise le Magdalénien en six grandes phases, de I à VI. La statrigraphie de La Madeleine couvre les périodes IV, V et VI; Le Magdalénien Supérieur. Deny Peyrony y fouillera en 1911 et en 1924 il y découvre la sépulture d'un enfant de grande taille. Les études récentes donnent un âge de trois ans et demi. 1300 coquillages et dents perçées seront utilisés par les magdaléniens pour réaliser des parures qui orneront le corps et les habits de l'enfant. La présence d'ocre et de pollens en grandes quantités font penser à un rite d'ensevelisement complexe.

    Jean-Marc Bouvier sera le dernier fouilleur, de 1968 à 1976.

    Officiellement une cinquantaine de musées en France et à l'étranger se partagent les collections issues du gisement. À cela il faut rajouter les collections privés.
    Aujourd'hui le gisement est protégé par un grillage pour éviter la visite d'eventuels pilleurs, malheureusement nombreux, qui n'hésitent pas à détruire des gisements pour fournir le traffic international