Tony Hurel, 2e de la 2e étape du Tour de Romandie 2014

CyclismActu.net
239
4 501 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Ce Tour de Romandie n’est pas pour les purs sprinters. Mis à part Marcel Kittel, qui vient ici « pour s’entraîner » plus que pour viser des étapes (selon ses dires), ils ont tous préféré le Tour de Turquie. La faute à ?... Un profil toujours casse-pattes même dans les étapes qui arrivent en paquet. C’est alors la voie pour les coureurs costauds qui ont une bonne pointe de vitesse. Michael Albasini en fait parti et domine fort bien cet exercice. Mais on s’est aperçu qu’un autre coureur se plaisait à ce genre d’effort : le Français Tony Hurel ! Le coureur du Team Europcar a fort bien joué son sprint. A la fois au niveau du placement que de par sa pointe de vitesse. Seul Michael Albasini, très fort, a pu le devancer. C’est un bon signe pour le Giro d’Italia qui arrive et même, plus immédiatement, pour l’étape de samedi, autour de Fribourg, qui pourrait lui convenir.

0 commentaire