NETmundial : internet doit être libre et sans espionnage

euronews (en français)
1,9K
23 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Espionnage et gouvernance étaient au centre des discussions qui ont animé le sommet NETmundial à Sao Paulo, au Brésil. Un sommet international consacré à internet et dont la résolution finale a reçu l’approbation d’une très large majorité des 900 participants. Représentants de gouvernements, du privé ou encore de la société civile soulignent que “la surveillance de masse et arbitraire mine la confiance dans l’internet”.

“Le monde entier est littéralement occupé à appeler, vidéo-tchater, écrire des SMS, et parler dans un micro, parlant d’une seule voix pour dire que la surveillance de masse est un crime et que cela doit cesser. Il faut qu’il y ait une obligation de rendre des comptes et que les nations démocratiques n’aient pas d’impunité”, plaide Jacob Appelbaum, l’un des participants.

La collecte et l’utilisation des données personnelles par les États, notamment, est un sujet de préoccupation majeur depuis les révélations d’Edward Snowden, ex-consultant de l’agence de sécurité NSA. L’hégémonie américaine sur la gouvernance d’internet est également de plus en plus contestée. Ainsi, les participants du NETmundial ont accepté le principe d’une gestion multilatérale du web.

0 commentaire