Le sang de l'une des plus vieilles femmes réveille le mythe de la fontaine de jouvence

Découvrir le nouveau player
GentsideDecouvertes
151
229 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
En étudiant le sang d'Hendrikje van Andel-Schipper, morte à l'âge de 115 ans, les scientifiques se sont aperçus que ses globules blancs ne provenaient que de deux cellules souches. La super-centenaire possédait également plus de 400 mutations, toutes inoffensives sans traces de maladies ou de cancer.

0 commentaire