Advertising Console

    OM : Anigo répond à Di Meco

    Repost
    infos-marseille

    par infos-marseille

    22
    234 vues
    Si dimanche soir les joueurs marseillais avaient tenté de tirer leur prestation contre Lille au positif, les commentateurs sportifs, eux n’y sont pas allés de main morte. La palme va à Eric Di Méco dont le tacle sur Benjamin Mendy lui aurait sans doute valu un rouge à l’époque où il portait le maillot blanc. « A Marseille, a commenté l’ex-international marseillais sur RMC-Sport, ils sont obligés d’arrêter la circulation sur le Bd Michelet , vu où finissent ses centres (…) Il y a des jeunes au centre (de formation), faites leur jouer autant de matches que Mendy et on verra s’il ne font pas mieux… »
    Mercredi, en conférence de presse, José Anigo a répondu à son ancien co-équipier :
    "Eric, il était avec moi à l’époque de l'épopée des minots, donc je l’ai vu grandir. Il a sa façon de voir les choses, et ça le regarde. Mais moi, je pense que Benjamin a 19 ou 20 ans. Effectivement, il encore des progrès à faire sur des points tactiques. Effectivement, il a manqué deux centres contre Lille alors que c'est habituellement sa qualité première. Mais j'ai connu Éric très jeune, j'en ai vu passer d'autres qui à dix-neuf ans étaient dans ce cas de figure là. Il faut laisser le temps aux gens de progresser. Vous verrez avec le temps, où quand Bielsa arrivera, peut-être que vous aurez un autre regard sur ces jeunes joueurs, quand ils auront un peu plus de maturité et un peu plus de confiance en eux. Ce sont de bons jeunes qui ont encore beaucoup à apprendre et à progresser, mais ce sont de bons jeunes ».
    Dans sa diatribe contre Mendy, Eric Di Méco avait même exonéré Jérémy Morel. « Il est sifflé à tout bout de champ, rappelait-il, mais à côté, c’est Roberto Carlos ! »
    « Eric a raison de défendre Morel, renchérit José Anigo. Il y a une profonde injustice avec Jérémy qui est vraiment un super pro avec un gros caractère. Depuis trois ans, il n’a pas été ménagé et il a souvent pris pour les autres. Il mériterait d’avoir cette vraie réussite avec Bielsa, de continuer son parcours et d’être reconnu. Il mérite ça ».
    Dernière précision, Eric Di Méco a promis de manger un rat si Mendy devenait international. Mais il a déjà un rongeur de retard puisqu’il avait fait la même promesse à propos d’Azpilicuéta…
    ©Infos-Marseille.fr